Maladie de Rendu-Osler – Polypose juvénile

La maladie de Rendu Osler associée à une polypose juvénile connue aussi comme HHT/JP (Télangiectasie hémorragique héréditaire/polypose juvénile), est de description récente et en rapport avec des mutations du gènes SMAD4. Cette forme particulière est rare et concerne 1 à 2 % des patient suivis pour maladie de Rendu-Osler.

 

La maladie de Rendu Osler se caractérise par des hémorragies nasales (connues comme épistaxis) et gastro-intestinales qui conduisent à l’anémie, et à la dilatation des petits vaisseaux sur les lèvres et le bout des doigts, connues comme Télangiectasies. La majorité des patients présentent également des malformations artério-veineuses (un lien anormal entre les artères et les veines) qui peuvent être pulmonaires, hépatiques ou cérébrales. Ces caractéristiques sont utilisées comme critères pour diagnostiquer la maladie de Rendu-Osler.

 

La polypose gastro-intestinale juvénile (PJ) est une affection rare caractérisée par la présence de polypes hamartomateux dans le tractus digestif. Les polypes peuvent se développer à tout âge, depuis la petite enfance jusqu’à l’âge adulte, avec une majorité de cas débutant à l’adolescence ou chez l’adulte jeune.  Dans ce syndrome, les polypes présentent un risque de transformation tumorale et par ailleurs, il existe un risque de néoplasie gastrique et colique qui justifie la réalisation d’endoscopies digestives tous les 2 ans à partir de l’âge de 15 ans.

 

Les signes de la maladie peuvent apparaître à un âge et avec une gravité très variable dans une même famille. L’intérêt des examens de dépistage est donc essentiellement de pouvoir prévenir les complications de la maladie qui sont parfois aiguës et graves, même chez les sujets jeunes qui ont très peu de signes.

 

Les commentaires sont clos.